Loreto

La région de Loreto se situe dans la jungle nord du pays. Au nord, elle est limitée par la Colombie et l’Equateur, au sud par la région Ucayali, par le Brésil à l’est et par les régions Amazonas et San Martín à l’ouest.
Elle englobe 30% du territoire national et est considéré comme la région la plus septentrionale du pays. Son territoire comprend des zones de haute et basse jungle. Son climat est chaud et humide avec des températures moyennes de 17° C et 20° C en juin et juillet et un maximum de 36° C entre décembre et mars. L’humidité Dans l’air est de 84% avec de fortes pluies toute l’année.
Cette région s’étend sur 368 852 km2 et possède une population qui dépasse 650 000 habitants.
La capitale est la ville d’Iquitos et les autres grandes villes sont Requena, Contamana, et Nauta.

L’observation de la faune et de la flore, le tourisme fluvial, les communautés indigènes et la gastronomie

Lac Zungarococha
À 12 km depuis le poste de contrôle de l’aéroport d’Iquitos (30 minutes en voiture).

Sur la rive droite de la rivière Nanay, le lieu est idéal pour la baignade et la promenade en bateau au milieu de très beaux paysages. À proximité, se trouve le petit lac de Corrientillo où vous pourrez goûter des plats traditionnels.

Plage Santa Clara
À 12 km au sud d’Iquitos, au bord de la rivière Nanay (30 minutes en voiture). Sortie à 500 mètres avant l’aéroport.
En période de basses eaux (de juillet à novembre), lorsque le débit du río Nanay diminue, de belles plages de sable blanc propices à la baignade et au camping se forment. C’est l’un des endroits les plus attrayants des environs d’Iquitos.

Padre Cocha (Maynas)
À 20 minutes de la localité de Bellavista par la route ou par bateau. Sur la rive gauche du fleuve Nanay.
Habitée par l’ethnie Cocama Cocamilla, une communauté d’artisans qui se consacrent principalement à la poterie. De là, on peut accéder à la tribu des boras et à la ferme aux papillons de Pilpintuwasi.

Boras de San Andrés (Maynas)
Partir du port de Bellavista Nanay en aéroglisseur, par le fleuve Nanay– fleuve Momón (20 minutes). Au bord du fleuve Momón.
Loreto
Les habitants sont natifs de la région de l’Alto Putumayo, limitrophe de la Colombie. Ils ont migré vers le lieu qu’ils occupent encore actuellement, attirés par l’exploitation du caoutchouc. Ils ont conservé leurs coutumes et leurs traditions culturelles. Leurs fêtes et cérémonies sont directement associées à leurs mythes et légendes. Ils se peignent le corps pour effectuer des danses et le motif favori des hommes et des femmes confondus est un serpent stylisé. Les fêtes les plus importantes sont la Fiesta del Pijuayo (Fête du palmier-pêche) et la Danza de la Viga (Danse de la poutre) pour lesquelles ils utilisent des masques évoquant des personnages mythiques et représentent des épisodes mythologiques sur l’origine du monde, l’Homme et la culture Bora. On peut acheter de l’artisanat local.

Ferme aux papillons Pilpintuwasi (Maynas)
À 15 minutes à pied du Padre Cocha.
Pilpintuwasi est mot quechua qui signifie « Maison des papillons ». Héberge plus de 20 variétés de papillons exotiques dans un superbe habitat entouré de fleurs tropicales. On peut visiter le lieu et observer l’interessant processus de la reproduction de papillons, outre les plantes medicinales et ornementales. C’est également un centre de sauvetage et de réhabilitation de faune sauvage comme, entre autres, des singes, des paresseux, un otorongo ou jaguar, les tortues terrestres et fluviales, las caïmans blancs, un lamantin, des perroquets.

Masato
Boisson à base de manioc cuit, écrasé et fermenté, avec de la cassonade ou du sucre.

Huarapo
Jus de canne à sucre fermenté.

Ceviche de dorade
Ceviche à base de dorade.

Patarashca
Poisson enveloppé dans une feuille de bijao et cuit au feu de bois.

Inchicapi
Soupe de poule aux cacahuètes, à la coriandre et au manioc.

Juane
Pâte de riz au curcuma, avec des morceaux de poulet, enveloppée dans une feuille de bijao et cuite à la vapeur.

Fondation de la ville d’Iquitos
Le 05 janvier 2015
Célébration des défilés et des célébrations civiques allégoriques dans laquelle toute la population. Elle commémore l’arrivée de Iquitos marine péruvienne s’est produite Janvier 5 1864, la ville étant intégré dans le développement national, car il a commencé ses activités en tant que port fluvial.

Fête de la Saint-Jean
Du 17 juin au 24 juillet 2015
La fête la plus importante de l’Amazonie. Il symbolise le renouveau de la foi avec la figure de saint Jean-Baptiste et la puissance de l’eau, un élément vital dans toute l’Amazonie. Donc, à Iquitos et Pucallpa (Yarinacocha), les villageois sont purifiés dans les eaux des rivières ou des lacs. A l’époque des festivals de musique et de danses aussi détenus, produisent et foires d’artisanat et de préparer des plats locaux, y compris les célèbres Juanes (boulettes de riz) représentant la tête du saint.

Pourquoi voyager avec

Peru Inkas Routes

Agence locale francophone créateur de voyages en groupe et sur mesure

Avis de voyageurs

LES RAISONS

Abrir chat