Puno

La région de Puno se situe dans la zone sud est du Pérou. Elle présente une topographie accidentée avec la majorité de ces villes situées dans les zones hautes de la montagne. Elle est limitée au nord par la région Madre de Dios, au sud par la région de Tacna, à l’est par la Bolivie et à l’ouest par Cusco, Arequipa et Moquegua

Elle a une extension de 72 000 km2 et une population qui dépasse le million d’habitants.

Elle possède un climat froid et demi-sec avec des températures moyennes annuelles de 9°C, qui peuvent baisser jusqu’à 3° C en hiver.

La capitale est la ville de Puno, située sur la rive du lac Titicaca à 3,827 mètres d’altitude. Les autres villes importantes de la région sont : Juliaca, Azángaro, Huancané, Lampa et Yunguyo.

Le Lac Titicaca. C’est le lac navigable le plus haut du monde. Il a une superficie de 8,560 km2 et une profondeur maximum de 227 mètres. Il existe sur le Lac 36 îles dont les plus plus importantes sont Taquile et Amantani. Elle héberge une grande quantité d’oiseaux et de nombreuses varietés de poissons.
Les îles flotantes des Uros. Ensemble de 40 grandes îles flotantes de roseaux, sur lesquels les habitants continuent de vivre comme leurs ancêtres, un des peuples les plus anciens d’Amérique.

Lac Titicaca (Puno)
À 11 pâtés de maisons de la Plaza de Armas.
Un lac important dans la mythologie andine. Selon la légende, de ses eaux Manco Cápac et Mama Ocllo ont émergé, enfants du dieu soleil et fondateurs de l’Empire Inca. Le Pérou et la Bolivie partagent la souveraineté de ce lac navigable, le plus élevé du monde (3 810 m d’altitude). Il a une surface de 8 559 km2 et une profondeur maximale de 283 mètres. La température annuelle moyenne de l’eau varie d’octobre à mai entre 9 °C (48 °F) et 15 °C (59 °F) ; de juin à septembre entre – 2 °C (28 °F) et – 14 °C (6,80 °F). Il fonctionne comme un thermorégulateur du site, sans sa présence, l’existence de toute sorte de vie serait impossible. Le côté péruvien est peuplé de diverses îles, y compris Amantani, Taquile, Ticonata, Suasi, Soto et Anapia (îles naturelles) et les espaces flottants créés par les Uros (îles artificielles). Sur les rives, les roseaux poussent, où divers oiseaux et poissons comme les carachis, les mauris, les suches (en voie de disparition) se réfugient. Toutes les espèces autochtones, estimées pour leur haute valeur nutritive qui coexistent avec la truite et le pejerrey, espèces introduites.

Les îles flottantes de Los Uros (Puno)
À 5 km à l’ouest du port de Puno (20 minutes en bateau).
Il y a environ 63 îles artificielles, chacune habitée par 3 à 5 familles uro-aymaras qui construisent et abritent leurs maisons avec des nattes de roseaux, flottant sur le lac Titicaca (3 810 m d’altitude). Les îles principales incluent Kantati, Flamengo, Pachamama, Suma Wiljpa, Tupiri, Santa María, Tribuna, Toranipata, Chumi et Paraíso. Les Uros s’appellent eux-mêmes kotsuña, « le village-lac », avec des origines remontant à des époques précédant les Incas. Ils maintiennent la tradition de la pêche artisanale, en particulier celle du carachi et du pejerrey, ainsi que la chasse aux oiseaux sauvages. Les hommes sont d’habiles conducteurs de radeaux de roseaux et les femmes sont des tisseuses expertes.Le climat froid et sec caractéristique de la région est atténué grâce à l’action des masses d’eau qui s’évaporent constamment.

Île de Taquile (Puno)
À 35 km à l’est du port de Puno (3 heures en bateau).
Elle se caractérise par ses habitants amicaux qui ont préservé les coutumes et les tenues traditionnelles. On remarque les textiles fins et travaillés aux décorations symétriques symboliques, de couleurs vives, qui représentent les habitudes et les croyances andines. Sa surface est d’environ 6 km2 et l’altitude entre le port et le village est comprise entre 3 810 et 3 950 mètres d’altitude. La température maximale est de 23 °C et la minimale de 7 °C. Sur l’île se trouvent des vestiges d’époques pré-incaïques observables dans la partie supérieure. Pendant la colonie et jusqu’aux premières années du XXe siècle, le lieu fut utilisé comme prison politique, mais depuis 1970, il est devenu la propriété exclusive des habitants de Taquile.

Île d’Amantani Taquile (Puno)
À 36 km au nord-ouest du port de Puno (3 heures 30 en bateau).
Île habitée par dix communautés qui se consacrent particulièrement à la culture de la pomme de terre, du maïs, de l’oca, du quinoa, de la fève et de la vesce. Le textile et la sculpture sur pierre sont les formes d’artisanat les plus représentatives. Elle a une surface d’environ 9 km2 (3 817 m d’altitude), avec une flore qui se caractérise par la présence de plantes comme la muña, le cantuta, la sauge, la tola et la patamuña. Parmi ses attractions naturelles, on remarque deux belvédères dans la partie supérieure, d’où nous pouvons distinguer le lac dans toute sa surface, ainsi que des sites préhispaniques, des centres cérémoniels et un cimetière de momies.

Chucuito (Puno)
À 18 km au sud de Puno (15 minutes en voiture).
Connue aussi sous le nom de la Ciudad de las Cajas Reales (Ville des Caisses Royales) en raison de son centre de collecte des impôts pendant la colonie. On remarque la place principale et les églises de la Renaissance de Santo Domingo (XVIe siècle) et l’Asunción (XVIIe siècle).

Site archéologique Pucara (Lampa)
À 1 km de la localité de Pucará (5 minutes en voiture).
Le centre cérémoniel de la culture Pucará, construit vers l’an 200 av. J.-C., a atteint son apogée entre 250 av. J.-C. et 380 ap. J.-C. Deux secteurs sont présents : un secteur cérémoniel composé de neuf pyramides et un autre urbain.

Cancacho
Porc ou agneau rôti mariné dans l’huile et le piment.

Chandeleur
Du 12 janvier au 12-février-2015
Pendant deux semaines ou plus, la ville de Puno, sur les berges du Lac Titicaca, se transforme en “Capitale Folklorique d’Amérique”. Elle commence le 2 février avec la célébration de messes et la procession avec l’image de la Vierge de la Candelaria, accompagnée par les fidèles, les danseurs et les musiciens de sikuris. La festivité voit la réalisation des concours de danses folkloriques traditionnelles auxquels participent des centaines de musiciens et de danseurs vêtus de vêtements colorés. La fête concerne les cycles agraires préhispaniques d’ensemencement et la récolte (culte à la Pachamama ou Mère Terre) ; ainsi que l’activité minière de la région.

Anniversaire de la fondation de la ville de Puno
Du 01 au 07-novembre-2015
Elle est célébrée par des manifestations civiques et des expositions de la danse dans les rues de la ville. Les 5 Novembre présente la création de l’Empire Inca, légende que le couple mythique Manco Capac et Mama Occlo émergé du lac sacré à la recherche de terres pour fonder l’Empire Inca.

Pourquoi voyager avec

Peru Inkas Routes

Agence locale francophone créateur de voyages en groupe et sur mesure

Avis de voyageurs

LES RAISONS

Abrir chat